Archives de l’auteur : Strum

Le Caire Confidentiel (The Nile Hilton Incident) de Tarik Saleh : sens de la justice et sens de l’Histoire

Petit intermède estival pour évoquer Le Caire Confidentiel (2017) de Tarik Saleh. Le film se  déroule à l’aube des événements qui conduisirent à la révolution égyptienne de 2011 et au départ d’Hosni Moubarak. Saleh, cinéaste suédois d’origine égyptienne, y transpose … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film, Saleh (Tarik) | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires

Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman : « pas seulement pour le plaisir »

Fanny et Alexandre (1982) est une extraordinaire plongée dans les souvenirs d’enfance d’Ingmar Bergman transfigurés par la magie du cinéma. « Pas seulement pour le plaisir« , peut-on voir inscrit sur le petit théâtre de marionnettes d’Alexandre au début du film. Oh … Lire la suite

Publié dans Bergman (Ingmar), cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film | Tagué , , , , , | 8 commentaires

Eraserhead de David Lynch : le cinéma contre le cerveau-effaceur

On réduit souvent Eraserhead (1977) de David Lynch à cette idée étrange d’un homme enfermé dans sa chambre avec son nouveau-né monstrueusement difforme. Le film serait une représentation cauchemardesque du réel où l’homme est prisonnier des liens sociaux et des … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Lynch (David) | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Valérian et la Cité des mille planètes : absence de recul

Enfant, quand je lisais les premiers épisodes de Valérian, j’étais moi aussi un peu amoureux de Laureline, cette rousse héroïne qui secouait régulièrement le falot Valérian. Mais ce n’était pas ce qui m’attirait le plus vers cette bande dessinée, ni … Lire la suite

Publié dans Adaptation, Besson (Luc), cinéma, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , | 12 commentaires

Les Flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions) de Richard Fleischer : happés par la nuit

Ce qui frappe en premier lieu dans Les Flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions) (1972), c’est la ductilité du style de Richard Fleischer, sa capacité à s’adapter à l’histoire qu’il raconte, qui explique sa longue carrière. Car … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Fleischer (Richard) | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Le Retour d’Andreï Zviaguintsev : un héritage de violence

Dans Le Retour (2003) d’Andreï Zviaguintsev, un père revient après douze ans d’absence et emmène ses enfants en voyage avec l’assentiment muet de sa femme. Ce père est regardé comme un Dieu par sa femme et ses enfants. Lors du … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma russe, critique de film, Zviaguintsev (Andreï) | Tagué , , , , , | 7 commentaires

Dunkerque de Christopher Nolan : le tic-tac du temps

S’il est une chose que l’on ne peut reprocher à Christopher Nolan, c’est de ne pas avoir de suite dans les idées. Tous ses films tournent autour de la problématique du temps et de tentatives visant à le maitriser. Dans … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Nolan (Christopher) | Tagué , , , , , , | 21 commentaires

La Fin du jour de Julien Duvivier : aux comédiens obscurs, aux sans-grades

Hommage aux comédiens de théâtre, et en particulier « aux petits, aux obscurs, aux sans-grades » grandis par la cause qu’ils ont servie sur une scène leur vie durant, La Fin du jour de Julien Duvivier est un film sans âge. A … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Duvivier (Jean) | Tagué , , , , , | 12 commentaires

La Dernière Chasse de Richard Brooks : part d’ombre et sanctuaire de la nature

La Dernière Chasse (1956) de Richard Brooks est un superbe western où deux hommes se livrent, dans des paysages de vallons puis de neige, une lutte d’abord psychologique puis physique : Sandy McKenzie (Stewart Granger) et Charles Gilson (Robert Taylor). … Lire la suite

Publié dans Brooks (Richard), cinéma, cinéma américain, critique de film | Tagué , , , , , , | 12 commentaires

L’Adieu aux armes de Frank Borzage : piège de la guerre et issue de secours

Dans L’Adieu aux armes (1929), Ernest Hemingway raconte l’absurdité de la guerre qui transforme le monde en abattoirs au nom de « mots abstraits, tels que gloire, honneur, courage ou sainteté qui étaient indécents ». A ces représentations abstraites qui enfantèrent la … Lire la suite

Publié dans Adaptation, Borzage (Frank), cinéma, cinéma américain, critique de film, Littérature, livres | Tagué , , , , , , , | 7 commentaires