Archives de catégorie : cinéma américain

La Huitième femme de Barbe-bleue d’Ernst Lubitsch : l’américain apprivoisé

La Huitième femme de Barbe-bleue (1938) est l’occasion pour Ernst Lubitsch de raconter malicieusement une guerre des sexes où un américain croqueur de femmes est apprivoisé par sa dernière conquête. De tous les films de son réalisateur, c’est celui qui … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Lubitsch (Ernst) | Tagué , , , , , , , , , , | 7 commentaires

Hostiles de Scott Cooper : funèbre

Hostiles (2018) est un western qui possède plusieurs qualités et une faiblesse assez rédhibitoire. Parmi ses qualités, on compte une vision claire de son récit, qui relate la dernière mission de Joseph Blocker (Christian Bale), un capitaine de l’armée américaine … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, Cooper (Scott), critique de film | Tagué , , , , , , , | 9 commentaires

Le Trésor de la Sierra Madre de John Huston : morale de l’aventure

On connait la vieille antienne s’appliquant à l’oeuvre de John Huston. Il serait le cinéaste de la thématique de l’échec. Ses personnages échoueraient à atteindre le but qu’ils s’étaient fixés après de vaines tentatives révélant le caractère dérisoire de la … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Huston (John) | Tagué , , , , , , , , | 11 commentaires

La Poursuite infernale (My Darling Clementine) de John Ford : être ou ne pas être

My Darling Clementine (1946) témoigne comme peu d’autres films de l’art cinématographique fordien. A partir d’un canevas de récit de vengeance (Wyatt Earp vengeant son frère assassiné), Ford déroule plusieurs fils narratifs impliquant maints personnages, qui tissent la tapisserie de … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Ford (John) | Tagué , , , , , , , , | 16 commentaires

Embrasse moi, idiot de Billy Wilder : couvrez ce nombril…

Billy Wilder fut avec Lubitsch un des maitres au cinéma de ce que les anglo-saxons appellent l’innuendo, soit l’insinuation, le double-sens. Dans Embrasse-moi, idiot (1964), les doubles-sens à caractère sexuel abondent et prennent explicitement pour cible le Code Hays, ce … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Wilder (Billy) | Tagué , , , , , , , | 15 commentaires

L’Homme de Berlin (The Man Between) de Carol Reed : entre les deux

On retrouve dans L’Homme de Berlin (1953) un portrait d’homme traqué tel que Carol Reed les affectionnait. Le cadre en est le Berlin d’après-guerre où commençaient d’un côté les défections pour l’Ouest, de l’autre les enlèvements commandités par Berlin Est. … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, cinéma européen, critique de film, Reed (Carol) | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires

Huit heures de sursis (Odd Man out) de Carol Reed : film noir chuchoté

Johnny McQueen (James Mason), terroriste irlandais ayant passé 17 années en prison, commet un cambriolage qui tourne mal : Johnny tue un caissier et est blessé au bras. Le voici contraint de se cacher dans la ville que la police … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, cinéma européen, critique de film, Reed (Carol) | Tagué , , , , , , , | 17 commentaires

Le Fleuve de Jean Renoir : « consentir » à la vie

Dans son autobiographie Ma vie et mes films, Jean Renoir affirme que « le problème principal de la vie… consister à s’intégrer ». Il en tire la conviction que son rôle de metteur en scène est de relier les personnages à l’environnement … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, Cinéma français, critique de film, Renoir (Jean) | Tagué , , , , , , , , | 9 commentaires

Le Mirage de la vie (Imitation of life) de Douglas Sirk : décadrages

Dans Le Mirage de la vie (Imitation of life) (1959) de Douglas Sirk, Lora Meredith (Lana Turner), comédienne de théâtre au chômage, accueille chez elle Annie Johnson (Juanita Moore), gouvernante sans domicile. Elles ont toutes deux une fille qu’elles élèvent … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Sirk (Douglas) | Tagué , , , , , , , | 21 commentaires

Une Femme cherche son destin (Now, Voyager) de Irving Rapper : le vilain petit canard et le cygne

A première vue, Une Femme cherche son destin (Now, Voyager) (1942) d’Irving Rapper illustre l’histoire du vilain petit canard d’Andersen. Charlotte Vale est une femme au physique ingrat vivant recluse dans la demeure des Vale, riche famille de Boston. Sa … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Rapper (Irving) | Tagué , , , , , , , | 7 commentaires