Archives de catégorie : cinéma américain

Le Mirage de la vie (Imitation of life) de Douglas Sirk : décadrages

Dans Le Mirage de la vie (Imitation of life) (1959) de Douglas Sirk, Lora Meredith (Lana Turner), comédienne de théâtre au chômage, accueille chez elle Annie Johnson (Juanita Moore), gouvernante sans domicile. Elles ont toutes deux une fille qu’elles élèvent … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Sirk (Douglas) | Tagué , , , , , , , | 19 commentaires

Une Femme cherche son destin (Now, Voyager) de Irving Rapper : le vilain petit canard et le cygne

A première vue, Une Femme cherche son destin (Now, Voyager) (1942) d’Irving Rapper illustre l’histoire du vilain petit canard d’Andersen. Charlotte Vale est une femme au physique ingrat vivant recluse dans la demeure des Vale, riche famille de Boston. Sa … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Rapper (Irving) | Tagué , , , , , , , | 7 commentaires

First Man de Damien Chazelle : de l’autre côté

Dans First Man (2018) de Damien Chazelle, la conquête de la lune ne se résume pas à une épopée humaine et scientifique. Elle n’est pas non plus le symptôme d’un hubris nationaliste au nom duquel les Etats-Unis devraient devancer l’Union … Lire la suite

Publié dans Chazelle (Damien), cinéma, cinéma américain, critique de film | Tagué , , , , , , , , | 11 commentaires

Seconds : l’opération diabolique de John Frankenheimer : unidimensionnel

Je signale la diffusion ce soir sur ARTE à 22h45 de Seconds : l’opération diabolique (1966) de John Frankenheimer. Sans nécessairement le recommander : on trouvera cet avis sévère mais c’est un film qui m’a fait l’effet d’un épisode de … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Frankenheimer (John) | Tagué , , , , , , | 15 commentaires

Il Etait une fois la révolution de Sergio Leone : Juan et John

Le cinéma de Sergio Leone, c’est la rencontre du trivial et du lyrisme. Le trivial visse ses personnages à terre, les pieds dans poussière ; le lyrisme les élève en pensées vers un autre destin qui reste inaccessible (à part … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Leone (Sergio) | Tagué , , , , , , , , , | 28 commentaires

Master and Commander : de l’autre côté du monde de Peter Weir : de l’autre côté du blockbuster

1805 fut l’année de la victoire de Napoléon à Austerlitz, qui assura sa domination sur le continent européen pendant plusieurs années. Mais pendant qu’il triomphait sur terre, sa marine était impuissante à contester l’hégémonie anglaise sur mer : 1805 fut … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Weir (Peter) | Tagué , , , , , , , | 14 commentaires

Les Frères Sisters de Jacques Audiard : quatre hommes dans un cadre incertain

Les Frères Sisters (2018) est un film où le déroulement du récit est constamment contrarié par l’instabilité de la mise en scène. C’est un western auquel le sens du grand espace fait défaut, un comble pour le genre. A tort … Lire la suite

Publié dans Audiard (Jacques), cinéma, cinéma américain, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , , , , , | 20 commentaires

Thunder Road de Jim Cummings : la norme et le regard

L’impression de gêne que l’on ressent parfois devant certaines scènes de Thunder Road (2018) de Jim Cummings peut se comprendre. La société nous a appris à détourner le regard devant un homme qui crie et pleure dans la rue, à … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Cummings (Jim) | Tagué , , , , , | 9 commentaires

Cheval de Guerre de Steven Spielberg : caches cinématographiques

Comme nombre de films de Steven Spielberg récents, Cheval de Guerre (2011) est un film schizophrène, une construction hétérogène. S’y côtoient la volonté de ressusciter le cinéma familial du vieil Hollywood, qui se voulait souvent spectacle pouvant être vu à … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Spielberg (Steven) | Tagué , , , , , , | 12 commentaires

Agent X 27 de Josef von Sternberg : génie du romanesque

Agent X 27 (1931) est un des exemples les plus frappants du génie romanesque de Josef von Sternberg. Viennois de naissance, il n’a jamais connu la Vienne de la première guerre mondiale. Il peut dès lors d’autant plus facilement lui … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Sternberg (Josef von) | Tagué , , , , , , | 8 commentaires