Archives de catégorie : Fleischer (Richard)

Les Flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions) de Richard Fleischer : happés par la nuit

Ce qui frappe en premier lieu dans Les Flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions) (1972), c’est la ductilité du style de Richard Fleischer, sa capacité à s’adapter à l’histoire qu’il raconte, qui explique sa longue carrière. Car … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Fleischer (Richard) | Tagué , , , , , | 5 commentaires

L’Etrangleur de Rillington Place de Richard Fleischer : filmer un tueur ou sa victime

Filmer les meurtres d’un tueur en série. Plus d’un film s’y est essayé, à croire que le meurtre a quelque chose de cinématographique car il est mouvement (inquiétant constat) à moins qu’il ne suscite l’intérêt de cinéastes se demandant comment représenter ce qui est irreprésentable. Pourtant, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Fleischer (Richard) | Tagué , , , , | Laisser un commentaire