Archives de catégorie : cinéma chinois

Green Snake de Tsui Hark : féérie kitsch d’un conte chinois

Un moine bouddhiste aux immenses pouvoirs, des personnages qui volent dans un ciel couleur pastel, des images féériques et comme recouvertes d’un voile, un récit léger aux accents comiques qui se mue soudain en mélodrame, une morale qui émerge peu … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma chinois, cinéma hongkongais, critique de film, Tsui (Hark) | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Tsui Hark : cinéaste de la vitesse et des personnages purs (à propos de The Blade, Time and Tide, Detective Dee)

Deux éléments principaux caractérisent le cinéma de Tsui Hark, cinéaste de la vitesse. Premier élément : une capacité à créer en quelques plans des personnages purs, condamnés souvent à la solitude en raison d’un sens de l’honneur qui les exclut de la société corrompue … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma chinois, cinéma hongkongais, critique de film, Tsui (Hark) | Tagué , , , , , , , , | 6 commentaires

Au-delà des montagnes (Mountains May Depart) : l’inquiétude de Jia Zhang-Ke

En 2013, Jia Zhang-Ke déclarait : « Il y a un changement idéologique à l’oeuvre en Chine. Avec l’arrivée du capitalisme, les valeurs du capitalisme ont été importées directement chez nous, mais comment s’intègrent-elles dans la société chinoise ? Leur intégration … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma chinois, critique de film, Jia (Zhang-Ke) | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Still Life : la nature morte de Jia Zhang-Ke

A l’occasion de la sortie d’Au-delà des montagnes de Jia Zhang-Ke, retour sur Still Life du même réalisateur. Still Life (2006) nous parle de Fengjie, ancienne ville située sur le fleuve Yangzi en Chine, qui a été « déplacée » par le pouvoir chinois pendant … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma chinois, critique de film, Jia (Zhang-Ke) | Tagué , , , , , | 1 commentaire