Archives de catégorie : cinéma européen

Les Lumières du faubourg d’Ari Kaurismäki : un coeur simple

Dans les faubourgs d’Helsinki, Koistinen (Janne Hyytiäinen), un agent de sécurité, est dupé par Mirja (Maria Järvenhelmi), une jeune femme qui l’a séduit. Elle commet un vol dont il est accusé, sans qu’il cherche à se défendre de cette accusation. … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma finlandais, critique de film, Kaurismäki (Aki) | Tagué , , , , , , | 9 commentaires

Huit et demi de Federico Fellini : la ronde de la vie

Huit et demi (1963) de Federico Fellini est une confession publique énoncée dans le langage du rêve. Peu de films parviennent avec autant de grâce à consacrer l’alliance du rêve, du cinéma et de la vie intime d’un réalisateur. On sait qu’il s’agit … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Fellini (Federico) | Tagué , , , , , , , , , , , | 23 commentaires

The Guilty de Gustav Möller : huis-clos avec images

The Guilty (2018), film danois de Gustav Möller, est un huis-clos, un des genres les moins cinématographiques qui soient où la narration est d’habitude propulsée par le dialogue et non l’image. Pour contourner cette contrainte, le réalisateur a l’idée de … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma danois, cinéma européen, critique de film, Möller (Gustav) | Tagué , , , , , , , | 6 commentaires

La Source d’Ingmar Bergman : croire ou ne pas croire

Histoire d’un meurtre et d’une vengeance, La Source (1960) est un film où Ingmar Bergman interroge sa foi au moment où elle se désagrège. On y aperçoit trois types de religiosité qui sont irréconciliables. D’abord, celle de Töre (Max von … Lire la suite

Publié dans Bergman (Ingmar), cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film | Tagué , , , , , , , , | 16 commentaires

Django de Sergio Corbucci : d’entre les morts

L’ouverture de Django (1966) de Sergio Corbucci est intrigante : un homme (Franco Nero) marche de dos dans une plaine boueuse en tirant un cercueil. La suite immédiate de ce « western spaghetti » rappelle par sa mise en intrigue Pour une … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, Corbucci (Sergio), critique de film | Tagué , , , , , , , , | 17 commentaires

Une Vie difficile de Dino Risi : visages d’un homme et d’un pays, histoire d’un couple

Raconter l’Histoire de l’Italie d’après-guerre à travers les différents visage d’un homme, voilà l’ambition qui préside à Une Vie difficile (1961) de Dino Risi, l’un des fleurons de la « comédie à l’italienne » sinon son plus beau représentant. Ce qui distingue … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Risi (Dino) | Tagué , , , , , , , | 13 commentaires

Una Questione Privata de Paolo et Vittorio Taviani : parcellaire

Una Questione Privata (2017) des frères Taviani entremêle, à travers une narration éclatée, une affaire privée et la grande affaire de la guerre dans l’Italie de 1944, quand s’affrontaient Partisans et fascistes. Milton (Lucas Marinelli) recherche son ami et rival … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Taviani (Paolo et Vittorio) | Tagué , , , , , , , | 10 commentaires

Le Voyeur de Michael Powell : la caméra qui tue

Le premier plan du Voyeur (1960) de Michael Powell montre un oeil, bleu et fixe. A priori celui de Mark Lewis (Karlheinz Böhm), opérateur et photographe, assassin obsédé par l’idée de filmer le moment où ses victimes voient la mort … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, cinéma européen, critique de film, Powell (Michael) | Tagué , , , , , , , , , , | 17 commentaires

L’Homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam : le film qui rend fou

Il serait injuste d’attendre davantage de L’Homme qui tua Don Quichotte (2018) au prétexte que sa gestation, abondamment chroniquée, fut longue et incertaine. Mais on peut saluer l’obstination de Terry Gilliam, et se réjouir par principe de son existence, tout … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, cinéma espagnol, cinéma européen, critique de film, Gilliam (Terry), Littérature, livres | Tagué , , , , , , , , , , | 26 commentaires

Everybody knows d’Asghar Farhadi : une horloge et un secret

Dans Le Client d’Asghar Farhadi, une scène de théâtre filmée pendant le générique semblait figurer l’échiquier sur lequel le dieu de la vengeance déplaçait les personnages. Dans Everybody knows (2018), une autre métaphore visuelle tient lieu de générique de début … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma espagnol, cinéma européen, critique de film, Farhadi (Asghar) | Tagué , , , , , , , , | 18 commentaires