Archives de catégorie : cinéma anglais

Moi, Daniel Blake de Ken Loach : oeuvre au noir

Moi, Daniel Blake (2016) de Ken Loach est un beau film, au sens platonicien de la beauté, où celle-ci rejoint l’idée du bien, la plus haute de toutes les idées selon Platon, qui fait mieux voir le monde. C’est l’histoire kafkaïenne d’un … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, critique de film, Loach (Ken) | Tagué , , , , | 10 commentaires

The Ghost Writer de Roman Polanski : paranoïa et pièce de puzzle manquante

The Ghost Writer (2010) de Roman Polanski, qui raconte l’histoire d’un nègre littéraire (ghost writer ou, dans le langage anglais courant, ghost) chargé de rédiger les mémoires d’un ancien premier ministre anglais et qui découvre ce faisant un secret d’Etat, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, critique de film, Polanski (Roman) | Tagué , , , , | 20 commentaires

Ne vous retournez pas : Nicolas Roeg et Borges à Venise

Attention spoilers. Au début des années 1970, une partie de l’esthétique et des thèmes du Giallo italien, ce sous-genre du cinéma d’horreur initié par Mario Bava dans lequel des meurtres à l’arme blanche sont filmés avec une esthétique séduisante, se retrouva dans certains films anglo-saxons. … Lire la suite

Publié dans Borges (Jorge-Luis), cinéma, cinéma anglais, critique de film, Littérature, livres, Roeg (Nicolas) | Tagué , , , , , , , , | 7 commentaires

Cyclone à la Jamaïque d’Alexander Mackendrick : des sortilèges de l’enfance

La cinémathèque consacre depuis le début de la semaine une rétrospective au cinéaste britannique Alexander Mackendrick, qui est aussi l’auteur d’un livre de cinéma (La Fabrique du cinéma) très célèbre aux Etats-Unis où il enseigna. De Mackendrick, qui a réalisé peu de films, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, critique de film, Mackendrick (Alexander) | Tagué , , , , | 5 commentaires

Colonel Blimp : L’homme déphasé de Powell & Pressburger

Série des films-mondes. Il est peu de films aussi inattendus, aussi uniques en leur genre, que Colonel Blimp (1943) de Michael Powell et Emeric Pressburger. Qui ne connaît pas le goût de la parabole de Powell et Pressburger et se fierait … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, critique de film, Film-monde, Powell (Michael) & Pressburger (Emeric) | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Les chaussons ailés de Powell et Pressburger (deuxième partie)

Deuxième partie de notre étude sur le cinéma de Michael Powell & Emeric Pressburger. La première partie est ici. Si le monde est une scène, peut-on rapprocher l’art de Powell et Pressburger du théâtre Dans un texte de 1951 intitulé Théâtre … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, cinéma européen, critique de film, Powell (Michael) & Pressburger (Emeric), Réflexions sur le cinéma | Tagué , , , , , | 3 commentaires

Les Chaussons ailés de Powell et Pressburger (première partie)

On raconte que l’anecdote suivante inspira à Hoffmann ses contes, écrits de 1808 à 1815 : Un fou regardait silencieusement couler un fleuve. Rompant le silence, il dit à son docteur : « Je me demande si je suis la chose … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma anglais, cinéma européen, critique de film, Powell (Michael) & Pressburger (Emeric), Réflexions sur le cinéma | Tagué , , , , , | 2 commentaires