Archives de catégorie : cinéma italien

Roma de Federico Fellini : les strates d’une ville et d’une vie

Dans Le Malaise dans la culture (1930), Freud compare Rome à l’inconscient. Les deux se composent de strates, d’époques, qui se surperposent les unes aux autres, et qui bien que cachées au regard sont toujours présentes en leur sein, sous les pieds des … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Fellini (Federico) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Détenu en attente de jugement de Nanni Loy : Kafka en Italie

Giuseppi Di Noi (Alberto Sordi), géomètre de retour en Italie après 6 ans d’absence est arrêté à la frontière pour une raison inconnue. Commence alors un chemin de croix qui le voit passer de prison en prison, sans que lui … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Loy (Nanni) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Je la connaissais bien d’Antonio Pietrangeli : rêve brisé

Douze années seulement séparent Je la connaissais bien (1965) d’Antonio Pietrangeli de Du soleil dans les yeux (1953) et pourtant on a l’impression que durant cet intervalle le cinéma a connu une révolution esthétique et morale. Car bien que les deux films tracent … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Pietrangeli (Antonio) | Tagué , , , , , | 2 commentaires

La Fille qui en savait trop de Mario Bava : à l’aube du giallo

Est-ce le premier giallo ? Probablement pas, il faudra attendre Six femmes pour l’assassin (1964), car La Fille qui en savait trop (1963) de Mario Bava, film en noir et blanc, est dépourvu des images chocs et en couleurs, ainsi que du … Lire la suite

Publié dans Bava (Mario), cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film | Tagué , , , , , | 6 commentaires

L’Agent de Luigi Zampa : Sordi crétin mais non héros

Il y a un moment dans L’Agent (1960) de Luigi Zampa où la satire comique propre au genre de la comédie à l’italienne cède la place à un ton plus direct de moraliste désabusé. Jusque-là, le film racontait les mésaventures d’Otello Celletti (Alberto Sordi), … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Zampa (Luigi) | Tagué , , , , | 9 commentaires

Dimanche d’août de Luciano Emmer : film choral et promesses du lendemain

Dimanche d’août (1950) de Luciano Emmer est un de ces films où l’on peut observer les prémisses de la transformation qui conduira le néo-réalisme italien vers ce qui sera bientôt la comédie à l’italienne. Selon la manière habituelle du cinéma italien de l’époque, le … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Emmer (Luciano) | Tagué , , , , , | 7 commentaires

Un héros de notre temps de Mario Monicelli : Alberto Sordi dans ses oeuvres

Alberto Sordi fait partie de ces acteurs comiques qui sont physiquement drôles, qui font rire par leur simple apparition, leur simple prise de parole – qui appartiennent à cette tradition d’un comique visuel, un peu comme De Funès en France … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Monicelli (Mario) | Tagué , , , , | 3 commentaires

Du soleil dans les yeux d’Antonio Pietrangeli : portrait de femme et histoire d’un gachis

Premier film d’Antonio Pietrangeli, Du Soleil dans les yeux (1953) est un film fait d’oppositions successives : opposition d’abord entre une jeune fille naïve de la compagne (Celestina) et des romains hableurs et papillonnants, opposition de classe ensuite entre des femmes … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Pietrangeli (Antonio) | Tagué , , , , | 11 commentaires

La Dolce Vita de Federico Fellini : le désenchantement du monde

Série des films-mondes. La Dolce Vita (1960), fresque sur le désenchantement du monde moderne et son réenchantement par le cinéma, est d’abord le fruit du travail du trio de scénaristes que constituèrent pendant plusieurs années Fellini et ses amis Tullio Pinello et Ennio Flaiano. … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Fellini (Federico) | Tagué , , , , , , | 7 commentaires

Palombella Rossa de Nanni Moretti : amnésie et beaux après-midi de mai

Figurez-vous une grande piscine, où se joue dans une enceinte close un match de water-polo, le sport auquel joua Nanni Moretti enfant, adolescent, adulte. Dans les tribunes, tout un public, tout un peuple spectateur. Imaginez que participe à ce match … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Moretti (Nanni) | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire