Archives de catégorie : cinéma italien

Mort à Venise de Luchino Visconti : l’apollinien et le dionysiaque

En adaptant Mort à Venise de Thomas Mann et Le Guépard de Lampedusa, Visconti a pris deux chemins différents sur le plan de la mise en scène avec une égale réussite. A chaque fois, il a fait siens les affres … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Littérature, livres, Mann (Thomas), Visconti (Luchino) | Tagué , , , , , , , , , | 20 commentaires

Le Veuf de Dino Risi : Sordi qui rit, Sordi qui pleure

Alberto Sordi, et surtout Dino Risi, ne donnent pas tout à fait leur pleine mesure dans Le Veuf (1959), deuxième de leurs sept collaborations. On peut trouver le film un peu bavard, un peu décevant (du moins par rapport à … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Risi (Dino) | Tagué , , , , , , , | 9 commentaires

Belles mais pauvres de Dino Risi : heureux les ingénus

Belles mais pauvres (1957) fait partie d’une trilogie de films réalisés par Dino Risi entre 1957 et 1959, avant sa rencontre avec Vittorio Gassman et Alberto Sordi et son entrée pleine de panache dans le genre tragi-comique de la comédie … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Risi (Dino) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Roma de Federico Fellini : les strates d’une ville et d’une vie

Dans Le Malaise dans la culture (1930), Freud compare Rome à l’inconscient. Les deux se composent de strates, d’époques, qui se surperposent les unes aux autres, et qui bien que cachées au regard sont toujours présentes en leur sein, sous les pieds des … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Fellini (Federico) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Détenu en attente de jugement de Nanni Loy : Kafka en Italie

Giuseppi Di Noi (Alberto Sordi), géomètre de retour en Italie après 6 ans d’absence est arrêté à la frontière pour une raison inconnue. Commence alors un chemin de croix qui le voit passer de prison en prison, sans que lui … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Loy (Nanni) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Je la connaissais bien d’Antonio Pietrangeli : rêve brisé

Douze années seulement séparent Je la connaissais bien (1965) d’Antonio Pietrangeli de Du soleil dans les yeux (1953) et pourtant on a l’impression que durant cet intervalle le cinéma a connu une révolution esthétique et morale. Car bien que les deux films tracent … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Pietrangeli (Antonio) | Tagué , , , , , | 2 commentaires

La Fille qui en savait trop de Mario Bava : à l’aube du giallo

Est-ce le premier giallo ? Probablement pas, il faudra attendre Six femmes pour l’assassin (1964), car La Fille qui en savait trop (1963) de Mario Bava, film en noir et blanc, est dépourvu des images chocs et en couleurs, ainsi que du … Lire la suite

Publié dans Bava (Mario), cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film | Tagué , , , , , | 6 commentaires

L’Agent de Luigi Zampa : Sordi crétin mais non héros

Il y a un moment dans L’Agent (1960) de Luigi Zampa où la satire comique propre au genre de la comédie à l’italienne cède la place à un ton plus direct de moraliste désabusé. Jusque-là, le film racontait les mésaventures d’Otello Celletti (Alberto Sordi), … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Zampa (Luigi) | Tagué , , , , | 9 commentaires

Dimanche d’août de Luciano Emmer : film choral et promesses du lendemain

Dimanche d’août (1950) de Luciano Emmer est un de ces films où l’on peut observer les prémisses de la transformation qui conduira le néo-réalisme italien vers ce qui sera bientôt la comédie à l’italienne. Selon la manière habituelle du cinéma italien de l’époque, le … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Emmer (Luciano) | Tagué , , , , , | 7 commentaires

Un héros de notre temps de Mario Monicelli : Alberto Sordi dans ses oeuvres

Alberto Sordi fait partie de ces acteurs comiques qui sont physiquement drôles, qui font rire par leur simple apparition, leur simple prise de parole – qui appartiennent à cette tradition d’un comique visuel, un peu comme De Funès en France … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Monicelli (Mario) | Tagué , , , , | 4 commentaires