Archives de catégorie : Argento (Dario)

Quatre mouches de velours gris de Dario Argento : un faux coupable qui rêve

Dans les films de Dario Argento, il y a souvent une image traumatique qui revient, qu’elle soit inaugurale et visible d’emblée ou qu’elle soit enfouie. Dans Quatre mouches de velours gris (1971), son troisième film, l’image récurrente est un rêve … Lire la suite

Publié dans Argento (Dario), cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires