Archives de catégorie : Cinéma français

J’Accuse de Roman Polanski : l’affaire Dreyfus

N’en déplaisent à ceux soumis aux instances du présent, à ceux qui la confondent avec l’affaire Polanski sur la foi d’une interprétation hasardeuse d’un échange du dossier de presse, l’affaire Dreyfus a encore beaucoup à nous apprendre. A ses débuts, … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Polanski (Roman) | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 21 commentaires

La Vérité sur Bébé Donge de Henri Decoin : « qu’est-ce qui a de l’importance ? »

Le monde des hommes, celui des usines, et le monde des femmes, à la maison, chacun à leur place, selon leurs anciennes attributions. Le lourd velours des costumes de Jean Gabin et les robes légères de Danielle Darrieux, qui se … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, Cinéma français, critique de film, Decoin (Henri), Littérature, livres, Simenon (Georges) | Tagué , , , , , , , , , , , | 6 commentaires

Regain de Marcel Pagnol : Giono qui chante, Fernandel qui parle

Avec Regain (1937), Marcel Pagnol, qui a déjà adapté ses propres pièces, s’attèle à plus forte partie : rendre à nouveau compte (après Angèle en 1934) de la langue chantante de Jean Giono, l’un des plus grands écrivains français. Regain … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, Cinéma français, critique de film, Giono (Jean), Littérature, livres, Pagnol (Marcel) | Tagué , , , , , , , , | 26 commentaires

Chambre 212 de Christophe Honoré : statique

Dans Chambre 212 (2019), Christophe Honoré prétend ouvrir les vannes du temps et de la fantaisie pour raconter l’histoire d’un couple qui se délite, Maria (Chiara Mastroïanni) et Richard (Benjamin Biolay) qui n’ont plus de désir l’un pour l’autre. Un … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Honoré (Christophe) | Tagué , , , , , , , , | 11 commentaires

Alice et le Maire de Nicolas Pariser : crise politique

Alice et le Maire (2019) est à la fois un film sur la politique et un film politique. Non pas la politique des bruits de couloir, des ragots, de la vie privée, qui intéresse trop de journalistes politiques – le … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Pariser (Nicolas) | Tagué , , , , , , , | 17 commentaires

Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma : fugere non possum

Fugere non possum, je ne peux m’enfuir : c’est ce que chante un choeur de jeunes bretonnes autour du feu dans Portrait de la jeune fille en feu (2019) de Céline Sciamma. La prisonnière, c’est Héloïse (Adèle Haenel), recluse dans … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Sciamma (Céline) | Tagué , , , , , , , | 14 commentaires

Dernier domicile connu de José Giovanni : parole et musique

De Dernier domicile connu (1970), on connait la formidable ritournelle de François de Roubaix, qui fut allègrement pillée par la suite. Moins peut-être le sujet du film : Leonetti (Lino Ventura), un policier émerite de la Criminelle arrête le fils … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Giovanni (José) | Tagué , , , , , , , , | 6 commentaires

Roubaix, une lumière d’Arnaud Desplechin : la lumière au début du chemin

D’abord, et puisque le reproche a été fait à Arnaud Desplechin de parler d’une misère sociale qu’il connaîtrait mal, faisons justice du préjugé selon lequel un cinéaste ne pourrait parler que de ce qu’il connait intimement, que de ce dont … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Desplechin (Arnaud) | Tagué , , , , , , , , | 7 commentaires

Une intime conviction d’Antoine Raimbault : le fait divers pris à revers

Je n’ai de goût pour le fait divers que lorsqu’il est pris en charge par le romanesque, transformé par la fiction, lorsqu’il devient prétexte pour parler d’autre chose. Car du fait divers lui-même, on ne peut jamais connaitre la vérité, … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Raimbault (Antoine) | Tagué , , , , , , | 8 commentaires

Mélo d’Alain Resnais : du théâtre au cinéma

Dans Mélo (1986), Alain Resnais part du théâtre pour arriver au cinéma, il part du vaudeville pour arriver au mélodrame, il part d’un diner anodin entre trois amis pour dévoiler une douleur contenue par la pudeur. Et c’est très beau. … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Resnais (Alain) | Tagué , , , , , , , , , | 2 commentaires