Archives de catégorie : Kore-eda (Hirokazu)

Nobody knows de Hirokazu Kore-eda : les enfants clandestins

Lorsque défile le générique de Nobody knows (2004), on acquiert la conviction que l’on vient de voir l’oeuvre maîtresse de Hirokazu Kore-eda. Le thème central de son oeuvre (les fautes de parents défaillants retombant sur les enfants) y trouve son … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kore-eda (Hirokazu) | Tagué , , , , , , | 12 commentaires

The Third Murder de Hirokazu Kore-eda : père et juge

The Third Murder (2018) s’inscrit dans la lignée thématique des précédents films d’Hirokazu Kore-eda préoccupés des pères indignes ou défaillants. Il y a plusieurs manières de raconter le film, mais on pourrait le résumer ainsi : C’est l’histoire de trois … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kore-eda (Hirokazu) | Tagué , , , , , , | 16 commentaires

Après la tempête de Hirokazu Kore-eda : apaisement et histoire de famille

Dans après la tempête (2017) de Hirokazu Kore-eda, les pères-tyrans de Still Walking et Tel père, tel fils sont morts. Mais Kore-eda continue de raconter l’histoire de sa famille, et donc son histoire, par l’intermédiaire du cinéma. Il continue de penser à son père mort, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kore-eda (Hirokazu) | Tagué , , , , , , | 8 commentaires

Tel père, tel fils de Hirokazu Kore-eda : Apprentissage (à tous les âges) et modèles

Tel Père, tel fils (2013) de Hirokazu Kore-eda vaut peut-être moins pour le regard que pose le cinéaste sur deux familles que tout oppose que pour son discours critique sur la figure du père japonais traditionnel, aux valeurs conservatrices fondées sur la loi du sang … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kore-eda (Hirokazu) | Tagué , , , , , | 15 commentaires

Still Walking de Hirokazu Kore-eda : un mort omniprésent et une impossible réconciliation

Still Walking (2008) de Hirokazu Kore-eda est une perle du cinéma japonais contemporain. Kore-eda y raconte une réunion de famille dans le cadre d’un O-bon, cette fête des morts d’origine bouddhiste durant laquelle les japonais célèbrent les morts. Le mort dont … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kore-eda (Hirokazu) | Tagué , , , , , | 16 commentaires