Archives de catégorie : cinéma

Douleur et gloire de Pedro Almodóvar : temps suspendu

Douleur et Gloire (2019) est un film suspendu entre le passé et le futur. Longtemps, on croit que le film est fait d’une alternance entre images du présent et souvenirs du passé, que se remémore le cinéaste Salvador Mallo (Antonio … Lire la suite

Publié dans Almodóvar (Pedro), cinéma, cinéma espagnol, cinéma européen, critique de film | Tagué , , , , , , , , | 11 commentaires

Images de la réalité, images de cinéma

Le dernier édito des Cahiers du Cinéma (de mai 2019) nous enjoint de considérer l’image de Notre-Dame qui brûle comme une image de cinéma, en lui cherchant des significations, en la mettant en rapport avec d’autres signes de notre tumultueuse … Lire la suite

Publié dans cinéma, Réflexions sur le cinéma | Tagué , | 16 commentaires

Scaramouche de George Sidney : deux duels et un bel enfant

Scaramouche (1952), c’est un duel de plus de six minutes (huit semaines de tournage, 110 plans, 87 passes d’armes), où deux comédiens, deux danseurs plutôt, ferraillent au théâtre devant un parterre interdit, jaillissant des loges, virevoltant dans le grand escalier, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Sidney (George) | Tagué , , , , , , , , , , , , | 12 commentaires

Les Chasses du Comte Zaroff d’Ernst Schoedsack et Irving Pichel : les chasseurs seront les chassés

Deux interrogations nourrissent les prémisses des Chasses du Comte Zaroff (1932) de Ernst Schoedsack et Irving Pichel. La première : l’extrême raffinement de la civilisation humaine peut-elle dans certaines circonstances produire une cruauté pire que celles promises par les lois de … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Schoedsack (Ernest) | Tagué , , , , , , , , | 6 commentaires

Les amoureux sont seuls au monde de Henri Decoin : c’était aujourd’hui

Le prologue est étonnant : Gérard Favier (Louis Jouvet) fête l’anniversaire de son hyménée avec Sylvia (Renée Devillers) en rejouant la scène de leur première rencontre dans une auberge attenante au bois. Musicien célébré, il accepte ensuite de remplacer les … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Decoin (Henri) | Tagué , , , , , , | 12 commentaires

Entre le ciel et l’enfer d’Akira Kurosawa : le haut et le bas

A la fin des années 1940, Akira Kurosawa avait donné au genre policier deux films occupés à dresser du Japon de l’après-guerre un portrait en révélant le délabrement moral et matériel : L’Ange Ivre (1948) et Chien Enragé (1949). Ce … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kurosawa (Akira) | Tagué , , , , , , , | 9 commentaires

Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda : ne plus avoir peur

Errer dans la ville en confiant son destin au hasard était une des formes prises par les récits de la Nouvelle Vague dont Agnès Varda fut la seule femme réalisatrice. Au début de Cléo de 5 à 7 (1962), la … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Varda (Agnès) | Tagué , , , , , , , | 15 commentaires

Monsieur Smith au Sénat de Frank Capra : idéalisme

A première vue, on pourrait croire que l’idéalisme de Monsieur Smith au Sénat (1939) n’est plus de notre temps. L’injonction d’Abraham Lincoln (citée par le film) nous enjoignant de n’avoir de « malice » pour personne est restée lettre morte. Notre époque … Lire la suite

Publié dans Capra (Frank), cinéma, cinéma américain, critique de film | Tagué , , , , , , , , , | 19 commentaires

L’Enfer est à lui (White Heat) de Raoul Walsh : tout en haut du monde, les flammes de l’enfer

Cela commence par un train qui sort d’un tunnel, grande masse mécanique échappant à l’ombre et s’avançant vers nous à toute allure. Cela finit par un écran qui s’embrase, une inéluctable apocalypse. Entre les deux, une course poursuite entre un … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Walsh (Raoul) | Tagué , , , , , , , , | 13 commentaires

Le Chant du loup d’Antonin Baudry : l’oreille d’or

D’Antonin Baudry, on connaissait la formidable bande dessinée Quai Orsay (avec Christophe Blain). Il pourrait paraitre surprenant de le voir aujourd’hui à la tête d’une superproduction française relatant un affrontement fraternel entre deux sous-marins pour empêcher une guerre nucléaire. Pourtant, … Lire la suite

Publié dans Baudry (Antonin), cinéma, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , , | 8 commentaires