Archives de catégorie : cinéma

Inspecteur Lavardin de Claude Chabrol : un justicier en Bretagne

Dans Inspecteur Lavardin (1986), Claude Chabrol reprend un sujet qui lui est cher, et que l’on retrouve tout au long de sa filmographie : celui d’une justice personnelle venant se substituer à la justice défaillante. Dans Que la bête meure (1969), Chabrol … Lire la suite

Publié dans Chabrol (Claude), cinéma, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Under the skin de Jonathan Glazer : la femme des étoiles et l’expérience de l’empathie

Dans Under the skin (2013), Jonathan Glazer entend raconter une histoire uniquement par le biais d’images, sans qu’aucun dialogue ne vienne expliciter le parcours de l’héroïne ni éclairer son monde intérieur. C’est au spectateur d’interroger les images, de sonder les ténèbres … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Glazer (Jonathan) | Tagué , , , , , | 14 commentaires

Le Jour d’après de Hong Sang-soo : conte moral

Dans Le Jour d’après (2017), un personnage tiers vient s’immiscer dans les constructions narratives ludiques de Hong Sang-soo. Il s’agit d’Areum (Kim Min-hee), assistante éditoriale de Bongwang (Kwon Hae-hyo), lequel dirige une maison d’édition. La maitresse de Bongwang l’a quitté depuis … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Hong (Sang-soo) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Les Lumières de la ville (City Lights) de Charlie Chaplin : un conte des deux villes, une main tendue

Les Lumières de la ville (City Lights) (1931) de Charlie Chaplin est le plus beau de tous les films de Charlot. S’y fondent un récit de conte de fées (une aveugle retrouve la vue grâce à la générosité d’un clochard), … Lire la suite

Publié dans Chaplin (Charlie), cinéma, cinéma américain, critique de film | Tagué , , , , , , , | 10 commentaires

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal de Steven Spielberg : quand sonne le glas d’un héros déphasé

Je publie ici, quelque peu remanié, un texte écrit sur Indiana Jones, à l’occasion de la sortie d’Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal en 2008. J Le personnage d’Indiana Jones créé dans Les Aventuriers de l’Arche Perdue … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Spielberg (Steven) | Tagué , , , , | 6 commentaires

La Vie criminelle d’Archibald de la Cruz de Luis Buñuel : « La pensée n’est pas délinquante »

Dans La Vie criminelle d’Archibald de la Cruz (1955), Luis Buñuel s’adonne à son activité de cinéaste de prédilection : montrer les fantasmes et les pulsions que les conventions sociales s’efforcent de recouvrir. C’est l’un de ses films où sa vision … Lire la suite

Publié dans Buñuel (Luis), cinéma, cinéma d'Amérique latine, cinéma mexicain, critique de film | Tagué , , , , , , | 4 commentaires

Casablanca de Michael Curtiz : nous aurons toujours le cinéma

Casablanca (1942) de Michael Curtiz est un des plus beaux exemples de la magie de l’âge d’or d’Hollywood, un film où la vertu cinématographique d’une narration tendue et maitrisée l’emporte sur toutes les invraisemblances, où la merveilleuse fluidité du découpage de Curtiz s’enroule … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Curtiz (Michael) | Tagué , , , , , | 12 commentaires

L’Amant d’un jour de Philippe Garrel : anecdote amoureuse

L’usage du noir et blanc n’a pas suffi à me faire trouver beaucoup d’intérêt à L’Amant d’un jour (2017) de Philippe Garrel, l’histoire d’une jeune fille de 23 ans, Jeanne (Esther Garrel), qui après une rupture amoureuse revient habiter chez … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Garrel (Philippe) | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Roma de Federico Fellini : les strates d’une ville et d’une vie

Dans Le Malaise dans la culture (1930), Freud compare Rome à l’inconscient. Les deux se composent de strates, d’époques, qui se surperposent les unes aux autres, et qui bien que cachées au regard sont toujours présentes en leur sein, sous les pieds des … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Fellini (Federico) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

La Ronde de l’aube (The Tarnished Angels) de Douglas Sirk : anges déchus

Chacun des trois personnages du trio principal de La Ronde de l’aube (The Tarnished Angels) (1957), sublime mélodrame de Douglas Sirk, s’est mis en quête d’un idéal qui s’est manifesté à lui sous la forme d’une vision. Roger Shumann (Robert … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Sirk (Douglas) | Tagué , , , , , , | 11 commentaires