Archives par mot-clef : cinéma américain

Under the skin de Jonathan Glazer : la femme des étoiles et l’expérience de l’empathie

Dans Under the skin (2013), Jonathan Glazer entend raconter une histoire uniquement par le biais d’images, sans qu’aucun dialogue ne vienne expliciter le parcours de l’héroïne ni éclairer son monde intérieur. C’est au spectateur d’interroger les images, de sonder les ténèbres … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Glazer (Jonathan) | Tagué , , , , , | 14 commentaires

Les Lumières de la ville (City Lights) de Charlie Chaplin : un conte des deux villes, une main tendue

Les Lumières de la ville (City Lights) (1931) de Charlie Chaplin est le plus beau de tous les films de Charlot. S’y fondent un récit de conte de fées (une aveugle retrouve la vue grâce à la générosité d’un clochard), … Lire la suite

Publié dans Chaplin (Charlie), cinéma, cinéma américain, critique de film | Tagué , , , , , , , | 10 commentaires

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal de Steven Spielberg : quand sonne le glas d’un héros déphasé

Je publie ici, quelque peu remanié, un texte écrit sur Indiana Jones, à l’occasion de la sortie d’Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal en 2008. J Le personnage d’Indiana Jones créé dans Les Aventuriers de l’Arche Perdue … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Spielberg (Steven) | Tagué , , , , | 6 commentaires

Casablanca de Michael Curtiz : nous aurons toujours le cinéma

Casablanca (1942) de Michael Curtiz est un des plus beaux exemples de la magie de l’âge d’or d’Hollywood, un film où la vertu cinématographique d’une narration tendue et maitrisée l’emporte sur toutes les invraisemblances, où la merveilleuse fluidité du découpage de Curtiz s’enroule … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Curtiz (Michael) | Tagué , , , , , | 12 commentaires

La Ronde de l’aube (The Tarnished Angels) de Douglas Sirk : anges déchus

Chacun des trois personnages du trio principal de La Ronde de l’aube (The Tarnished Angels) (1957), sublime mélodrame de Douglas Sirk, s’est mis en quête d’un idéal qui s’est manifesté à lui sous la forme d’une vision. Roger Shumann (Robert … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Sirk (Douglas) | Tagué , , , , , , | 11 commentaires

Phantom of the Paradise de Brian De Palma : enfer et paradis à la fois

Le pacte avec le diable est l’un des mythes les plus éclairant de la condition humaine. Dans le Faust de Goethe, il traduit le désir de la connaissance absolue. Dans le Portrait de Dorian Gray de Wilde, il reflète le désir d’immortalité, qui préserve la beauté … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, De Palma (Brian) | Tagué , , , , , | 17 commentaires

Beetlejuice de Tim Burton : satire fantastique

Dans la filmographie inégale de Tim Burton, Beetlejuice (1988) est sans doute le film où le mélange de fantastique et de satire de l’American way of life qui le caractérise a trouvé sa plus heureuse expression. C’est l’histoire d’un couple de jeunes décédés … Lire la suite

Publié dans Burton (Tim), cinéma, cinéma américain, critique de film | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Les Contrebandiers de Moonfleet de Fritz Lang : héros langien et film langien

La postérité des Contrebandiers de Moonfleet (1955) de Fritz Lang en France (sans commune mesure avec l’indifférence relative de la critique anglo-saxonne) trouve son origine dans le constat suivant : c’est une oeuvre qui illustre à merveille la politique des auteurs. Car voilà un … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, cinéma américain, critique de film, Lang (Fritz), livres | Tagué , , , , , , , , | 21 commentaires

The Lost City of Z de James Gray : chimère et voyage intérieur

Dans The Lost City of Z (2016), splendide voyage intérieur sous couvert de film d’aventure, James Gray entrelace avec panache ses thèmes habituels avec une trame qui lui est en apparence inhabituelle. Il raconte la vie de l’explorateur britannique Percy Fawcett (Charlie Hunnam) … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Gray (James) | Tagué , , , , | 22 commentaires

La Prisonnière du désert (The Searchers) de John Ford : dire par l’image

Il y a des films où tout passe par l’image. La preuve en cinq exemples : Début : Texas 1868. Nous sommes dans la pénombre. Une silhouette de femme ouvre une porte : lucarne de lumière au milieu de l’écran noir. … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Film-monde, Ford (John), Réflexions sur le cinéma | Tagué , , , , , | 18 commentaires