Archives par mot-clef : cinéma américain

All about Eve de Joseph L. Mankiewicz : Le théâtre « comme dans un roman »

Histoire d’une comédienne arriviste, et de ceux qui observent son ascension, All about Eve (1950) de Joseph L. Mankiewicz contient des dialogues si fins, si spirituels, qu’ils laissent sur les lèvres un perpétuel sourire. C’est l’un des films les mieux … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Mankiewicz (Joseph) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Soudain l’été dernier de Joseph L. Mankiewicz : la mouche et la plante carnivore

Peu après le début de Soudain l’été dernier (1959) de Joseph L. Mankiewicz, le neuro-chirurgien Cukrowicz (Montgomery Clift) rend visite à Violet Venable (Katherine Hepburn), une riche veuve. Elle l’accueille dans sa maison qui abrite un jardin intérieur exotique, véritable jungle … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Mankiewicz (Joseph) | Tagué , , , , , , , | 6 commentaires

Interstellar de Christopher Nolan : un visage aux dimensions du monde

Si Interstellar (2014) est le plus beau film de Christopher Nolan, c’est parce que le concept de la relativité du temps qui nourrit habituellement la construction de ses films n’est pas ici un artifice qui précède le récit. Il vient … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Nolan (Christopher) | Tagué , , , , , | 16 commentaires

Péché mortel (Leave her to heaven) de John M. Stahl : Gene Tierney, femme-statue

Il y a quelque chose de singulier dans l’extraordinaire beauté de Gene Tierney. Sa silhouette hiératique, ses hautes paumettes, ses yeux d’eau allongés, lui donnent des allures de statue, de corps étranger à ce monde. Elle a franchi cette frontière … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Stahl (John M.) | Tagué , , , , , , , | 11 commentaires

Rendez-vous avec la peur (Night of the Demon) de Jacques Tourneur : les deux visages de la peur

On connait le désaccord qui opposa Jacques Tourneur et son producteur Hal E. Chester pendant la production de Rendez-vous avec la peur (Night of the Demon) (1957) : le premier, qui privilégiait la suggestion et l’ambiguité, refusait de montrer le … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Tourneur (Jacques) | Tagué , , , , , , , | 8 commentaires

Blade Runner de Ridley Scott : présence du futur

Lorsque l’on découvrait Blade Runner (1982) de Ridley Scott dans les années 1980, ce qui séduisait d’abord c’était cet alliage de film noir et de science-fiction, premier du genre au cinéma. Rick Deckard (Harrison Ford) était pareil à ces détectives … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, cinéma américain, critique de film, Dick (Philip K.), Littérature, Scott (Ridley) | Tagué , , , , , , , , , , , | 28 commentaires

Her de Spike Jonze : solitude et travestissement

Comme tous les films de Spike Jonze, Her (2013) est un film sur la solitude, pénétré d’un sentiment d’angoisse existentielle, d’un mal-être pervasif. Dans Being John Malkovitch (1999), cette angoisse était compensée par une fantaisie drôlatique et par une série … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Jonze (Spike) | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Les Proies de Sofia Coppola : survol et joliesse factice

Les Proies (2017) de Sofia Coppola commence comme un conte de fées. Une petite fille cueille des champignons au long d’une immense allée d’arbres noyée dans la brume. En fait de loup, elle rencontre un soldat nordiste blessé, le caporal … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, Coppola (Sofia), critique de film | Tagué , , , , , , | 14 commentaires

Eraserhead de David Lynch : le cinéma contre le cerveau-effaceur

On réduit souvent Eraserhead (1977) de David Lynch à cette idée étrange d’un homme enfermé dans sa chambre avec son nouveau-né monstrueusement difforme. Le film serait une représentation cauchemardesque du réel où l’homme est prisonnier des liens sociaux et des … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Lynch (David) | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Les Flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions) de Richard Fleischer : happés par la nuit

Ce qui frappe en premier lieu dans Les Flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions) (1972), c’est la ductilité du style de Richard Fleischer, sa capacité à s’adapter à l’histoire qu’il raconte, qui explique sa longue carrière. Car … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Fleischer (Richard) | Tagué , , , , , | 5 commentaires