Archives par mot-clef : cinéma asiatique

Le Jour d’après de Hong Sang-soo : conte moral

Dans Le Jour d’après (2017), un personnage tiers vient s’immiscer dans les constructions narratives ludiques de Hong Sang-soo. Il s’agit d’Areum (Kim Min-hee), assistante éditoriale de Bongwang (Kwon Hae-hyo), lequel dirige une maison d’édition. La maitresse de Bongwang l’a quitté depuis … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Hong (Sang-soo) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Après la tempête de Hirokazu Kore-eda : apaisement et histoire de famille

Dans après la tempête (2017) de Hirokazu Kore-eda, les pères-tyrans de Still Walking et Tel père, tel fils sont morts. Mais Kore-eda continue de raconter l’histoire de sa famille, et donc son histoire, par l’intermédiaire du cinéma. Il continue de penser à son père mort, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kore-eda (Hirokazu) | Tagué , , , , , , | 8 commentaires

Taipei Story d’Edward Yang : la vie et ses possibles

Dans Taipei Story (1985), Edward Yang conte l’histoire de Long (le réalisateur Hou Hsiao-Hsien, qui se révèle acteur convaincant) et de Chin (Tsai Chin, la première femme de Yang), un couple qui ne s’entend plus. Lui s’accroche à son passé … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma taïwanais, critique de film, Yang (Edward) | Tagué , , , , , , | 6 commentaires

Snowpiercer, le Transperceneige de Bong Joon-Ho : film-train dans un univers post-apocalyptique

Okja de Bong Joon-Ho, ce grand talent du cinéma contemporain, vient d’être sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2017. Produit et distribué par Netflix, Okja sortira en Corée du Sud mais ne devrait pas être distribué hélas sur les écrans européens (à moins … Lire la suite

Publié dans Bong (Joon-Ho), cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film | Tagué , , , , , , , | 10 commentaires

Rashômon d’Akira Kurosawa : relativité de la vérité, vérité de la bonté

« Si Dieu n’existe pas, tout est permis« , énonce en substance Ivan Karamazov dans Les Frères Karamazov de Dostoïevski. « Si la vérité n’existe pas, tout serait-il permis ? » demande Akira Kurosawa dans Rashômon (1950). Que Kurosawa soit un cinéaste dostoïevskien, cela … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kurosawa (Akira) | Tagué , , , , , , | 5 commentaires

Yourself and yours de Hong Sang-soo : candeur du recommencement

Hong Sang-soo s’était amusé avec bonheur dans Un jour avec, un jour sans à recommencer son récit au milieu du film. Yourself and yours (2016) est une nouvelle variation autour de l’idée du recommencement à ceci près que ce n’est cette fois pas le récit … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Hong (Sang-soo) | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Yi Yi d’Edward Yang : la vie et rien d’autre

C’est un film triste qui ne rend pas triste, un film aux plans fixes qui élargit le champ du regard, un récit d’apprentissage où l’on apprend et un récit méditatif où l’on se déprend d’une illusion. Yi Yi (2000) d’Edward Yang … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma taïwanais, critique de film, Yang (Edward) | Tagué , , , , , | 13 commentaires

Le Grondement de la montagne de Mikio Naruse : fin de vie et nouveau départ

Il y a dans les livres de Yasunari Kawabata une sorte de langueur, produit d’un style précis mais décrivant des sentiments seulement ébauchés, comme arrêtés dans leur élan. Cette langueur donne au lecteur l’impression d’avoir longtemps voyagé alors même que ses récits sont … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Kawabata (Yasunari), Littérature, Naruse (Mikio) | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Cochons et Cuirassés de Shohei Imamura : les cochons sont dans la ville

Par un plan d’ensemble de Yokosuka vue d’en haut, suivi d’un long travelling arrière nous entrainant à l’intérieur de la ville le soir, Shohei Imamura annonce d’emblée l’ambition qui préside à Cochons et Cuirassés (1961) : décrire une ville en pénétrant à l’intérieur … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, critique de film, Imamura (Shohei) | Tagué , , , , | 2 commentaires

Dersou Ouzala d’Akira Kurosawa : chant d’un monde disparu

Le premier coup de génie d’Akira Kurosawa lorsqu’il adapte Dersou Ouzala, récit de l’ethnographe et topographe russe Vladimir Arseniev, c’est d’avoir commencé son film par la fin du livre. Nous sommes en 1910 : Arseniev, officier de l’armée russe, revient à Korfovskaïa, dans … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma japonais, cinéma russe, critique de film, Kurosawa (Akira) | Tagué , , , , , | 15 commentaires