Archives par mot-clef : cinéma coréen

La Servante de Kim Ki-young : (ni) responsables, (ni) coupables

La Servante (1960- de Kim Ki-young, classique du cinéma sud-coréen, est l’histoire d’une famille. A rebours de Parasite de Bong Joon-ho auquel on l’a abusivement comparé, il ne s’agit ni d’une famille modeste, ni d’une famille riche de la haute … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Kim (Ki-young) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Parasite de Bong Joon-ho : discours dans un souterrain

Parasite n’est pas le film le plus achevé de Bong Joon-ho, ni le plus à même de définir la singularité de son cinéma, mais il réussit ce même prodige de passer de la farce au drame qui caractérisait Memories of … Lire la suite

Publié dans Bong (Joon-Ho), cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film | Tagué , , , , , , | 36 commentaires

Burning de Lee Chang-dong : « Qui suis-je ? »

Burning (2018) de Lee Chang-dong tourne autour d’un trio de personnages : Jong-soo (Yoo Ah-in), fils d’éleveur devenu livreur, Haemi (la débutante Jeon Jong-seo, très bien), née dans le même village que lui, Ben (Steven Yeun) citadin aisé représentant de l’élite … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Lee (Chang-dong) | Tagué , , , , , , | 17 commentaires

Seule sur la plage la nuit de Hong Sang-soo : et si…

Dans Seule sur la plage la nuit (2017), Hong Sang-soo propose un type de variation narrative différent de ceux qui occupent habituellement son cinéma. Il raconte l’histoire d’une actrice malheureuse, Young-hee, qui se remet difficilement d’une rupture avec un cinéaste … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Hong (Sang-soo) | Tagué , , , , , , | 6 commentaires

Memories of Murder de Bong Joon-ho : archéologie du crime

Demain, ressort en France, en version restaurée, Memories of Murder (2003) de Bong Joon-ho, le chef-d’oeuvre du cinéaste et l’un des grands films policiers contemporains. La richesse de ce film tiré de faits réels, qui relate les tentatives infructueuses de … Lire la suite

Publié dans Bong (Joon-Ho), cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film | Tagué , , , , , , | 20 commentaires

Okja de Bong Joon-ho : cochon d’or

On ne pourra pas voir au cinéma ce qui est peut-être la séquence d’action la plus époustouflante de l’année. Ce n’est pas le seul paradoxe que réserve Okja (2017) de Bong Joon-ho, visible sur Netflix mais privé hélas de salles … Lire la suite

Publié dans Bong (Joon-Ho), cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film | Tagué , , , , , | 9 commentaires

Le Jour d’après de Hong Sang-soo : conte moral

Dans Le Jour d’après (2017), un personnage tiers vient s’immiscer dans les constructions narratives ludiques de Hong Sang-soo. Il s’agit d’Areum (Kim Min-hee), assistante éditoriale de Bongwang (Kwon Hae-hyo), lequel dirige une maison d’édition. La maitresse de Bongwang l’a quitté depuis … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Hong (Sang-soo) | Tagué , , , , , , | 4 commentaires

Snowpiercer, le Transperceneige de Bong Joon-Ho : film-train dans un univers post-apocalyptique

Okja de Bong Joon-Ho, ce grand talent du cinéma contemporain, vient d’être sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2017. Produit et distribué par Netflix, Okja sortira en Corée du Sud mais ne devrait pas être distribué hélas sur les écrans européens (à moins … Lire la suite

Publié dans Bong (Joon-Ho), cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film | Tagué , , , , , , , | 14 commentaires

Yourself and yours de Hong Sang-soo : candeur du recommencement

Hong Sang-soo s’était amusé avec bonheur dans Un jour avec, un jour sans à recommencer son récit au milieu du film. Yourself and yours (2016) est une nouvelle variation autour de l’idée du recommencement à ceci près que ce n’est cette fois pas le récit … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Hong (Sang-soo) | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Mademoiselle de Park Chan-wook : la vie comme vengeance éternellement recommencée

Depuis Old Boy (2003), film abject par sa complaisance et sa conclusion, j’ai vis-à-vis du cinéma de vengeance de Park Chan-wook de sévères préventions. Aussi n’est-ce pas sans réticences que j’ai vu Mademoiselle (2016), dont la rumeur prétend qu’il marquerait une inflexion … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Park (Chan-wook) | Tagué , , , , , | 4 commentaires