Archives par mot-clef : cinéma français

Une étrange affaire de Pierre Granier-Deferre : le magicien et l’homme-fonction

Dans Une étrange affaire (1981) de Pierre Granier-Deferre, la singulière personnalité de Michel Piccoli est mise à profit. Il était de ces acteurs qui faisaient changer l’atmosphère d’une scène en entrant dans le cadre. Il est ici patron d’un grand … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Granier-Deferre (Pierre) | Tagué , , , , , , , , , | 13 commentaires

Les deux anglaises et le continent de François Truffaut : trois femmes

Il y a dans Les deux anglaises et le continent comme un sentiment d’empressement. Truffaut y adapte, après Jules et Jim, le deuxième roman d’Henri-Pierre Roché, largement autobiographique. Roché y racontait l’histoire de son amour pour deux sœurs anglaises, filles … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, Cinéma français, critique de film, Littérature, livres, Truffaut (François) | Tagué , , , , , , , , , | 10 commentaires

La Cérémonie de Claude Chabrol : les inaccessibles

On réduit parfois La Cérémonie (1995) à un film ayant pour sujet la lutte des classes. Certes, Chabrol croyait aux rapports de classe et raconte son histoire à partir du point de vue d’une employée de maison, mais l’expression est … Lire la suite

Publié dans Chabrol (Claude), cinéma, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , , , , | 7 commentaires

Madame de… de Max Ophuls : la caméra au bal

Le premier plan de Madame de… (1953) nous montre une main furetant dans des boites à bijoux, volant d’une armoire à l’autre, hésitant entre telle fourrure chérie, tel chapeau orné d’un voile. La caméra l’accompagne en plan séquence, attirée par … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Ophuls (Max) | Tagué , , , , , , , , , | 8 commentaires

Quelques jours avec moi de Claude Sautet : en visite

Dans Quelques jours avec moi (1988), Claude Sautet met en scène un personnage qui prolonge ceux que Piccoli incarnait dans Les Choses de la vie et Max et les ferrailleurs : prisonnier de son mal-être, ayant constamment l’air d’être « … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Sautet (Claude) | Tagué , , , , , , , | 14 commentaires

La Glace à trois faces de Jean Epstein : grisé par la vitesse

Jean Epstein prétendait que le cinéma dévoilait une autre réalité que ce que nous montre le réel. Qui affirme qu’il se contente d’enregistrer le réel manque d’imagination. Il en fait au contraire voir l’envers et les à-côtés, les faces multiples … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Epstein (Jean) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

La Chute de la Maison Usher de Jean Epstein : de brume et d’eau

La Chute de la Maison Usher (1928) de Jean Epstein est un de ces films-lisières de la fin du muet à cheval entre le monde des morts et le monde des vivants dont Vampyr (1932) de Dreyer fut l’aboutissement, un … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, Cinéma français, critique de film, Epstein (Jean), Littérature | Tagué , , , , , , , , | 15 commentaires

Lumière d’été de Jean Grémillon : le chatelain et l’ingénieur

Dans Lumière d’été (1943), Jean Grémillon oppose un chatelain désoeuvré représentant dégénéré d’une classe inutile et un ingénieur représentant les classes laborieuses, qui se disputent les faveurs d’une jeune femme. Il oppose un chateau de conte de fées, ou plutôt … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Grémillon (Jean) | Tagué , , , , , , , , , , | 7 commentaires

Mélodie en sous-sol de Henri Verneuil : malchanceux

Le succès d’un casse tient à la minutie de sa préparation et au minutage de son déroulement. C’est du moins ce qu’enseignent les films que le cinéma a consacrés au sujet. Par transparence, les meilleurs films du genre sont eux-mêmes … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Verneuil (Henri) | Tagué , , , , , , , | 12 commentaires

La Double vie de Véronique de Krzysztof Kieslowski : conte et parabole inachevée

Parfois, l’imagination interroge le destin, demandant ce que cela doit faire d’être un autre, de vivre sous d’autres cieux, d’être né sous d’autres auspices. Pour vivre, il faut réussir à surmonter cette incertitude qui nous étreint alors. La Double vie … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, Cinéma français, cinéma polonais, critique de film, Kieslowski (Krzysztof) | Tagué , , , , , , , , | 7 commentaires