Archives par mot-clef : cinéma français

Toni de Jean Renoir : fable méditerranéenne

C’est l’histoire simple d’un amour malheureux, celle de Toni (Charles Blavette), un ouvrier carrier italien, arrivé dans le midi pour y trouver du travail. Très vite, on pressent que Toni, sourcils broussailleux et démarche pesante, n’est pas prédisposé au bonheur, trop … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Renoir (Jean) | Tagué , , , , , | 8 commentaires

Le Déjeuner sur l’herbe de Jean Renoir : fable enchantée

Le Déjeuner sur l’herbe (1959) est une fable espiègle, d’un charme indicible, où Jean Renoir fait chanter les plaisirs simples de la nature. Aux prétentions de la science moderne à régir tous les aspects de l’existence, il oppose une vie … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Renoir (Jean) | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

En Liberté ! de Pierre Salvadori : ripoux et victime

Faire une comédie, c’est trouver un argument de départ, inversant souvent les rôles par rapport à la norme, à partir duquel peuvent s’articuler des situations comiques. Dans En Liberté ! (2018), Yvonne, la veuve d’un policier « ripoux », s’entiche d’Antoine, un innocent … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Salvadori (Pierre) | Tagué , , , , , , , | 8 commentaires

La Marseillaise de Jean Renoir : liberté, égalité, fraternité

La Révolution française n’est pas un bloc. Elle est trop pleine de jalons, d’insurrections, de personnages impérieux. Trop contredite en ses grands principes par le détail de ses faits. Trop large dans son étendue temporelle où s’imbriquent plusieurs périodes mêlant … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Renoir (Jean) | Tagué , , , , , , , | 10 commentaires

Le Grand Bain de Gilles Lellouche : à l’eau

Le Grand Bain (2018) est un feel good movie à la française où le succès des personnages se mesure non pas à l’aune de leur réussite sociale ou amoureuse, comme dans sa version américaine, mais en fonction de l’estime qu’ils … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Lellouche (Gilles) | Tagué , , , , , , , , , , | 23 commentaires

Le Bonheur de Marcel L’Herbier : théorie du cinéma, crédibilité des personnages

Marcel L’Herbier appartient au mouvement avant-gardiste du cinéma français des années 1920-1930 avec Abel Gance, René Clair, Jean Epstein, Germaine Dulac et d’autres. L’avant-garde a ceci de gênant qu’elle finit parfois, rétrospectivement, par donner l’impression d’utiliser un langage artistique inutilement … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, L'Herbier (Marcel) | Tagué , , , , , , , , | 5 commentaires

Remorques de Jean Grémillon : dans les brumes du malheur

On retrouve dans Remorques (1941) ces personnages aspirant à une autre vie qui caractérisent le cinéma de Jean Grémillon. Dans Le Ciel est à vous (1944), le rêve se matérialise, et c’est ce qui en fait le plus beau film … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Grémillon (Jean) | Tagué , , , , , , , , | 10 commentaires

Les Frères Sisters de Jacques Audiard : quatre hommes dans un cadre incertain

Les Frères Sisters (2018) est un film où le déroulement du récit est constamment contrarié par l’instabilité de la mise en scène. C’est un western auquel le sens du grand espace fait défaut, un comble pour le genre. A tort … Lire la suite

Publié dans Audiard (Jacques), cinéma, cinéma américain, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , , , , , | 20 commentaires

Un Prophète de Jacques Audiard : esclave et maître

Un Prophète (2009) de Jacques Audiard conte l’histoire d’un esclave qui peu à peu devient maître. C’est un tour de force narratif qui tout en suivant les codes du polar illustre la dialectique chère à Hegel du maître et de … Lire la suite

Publié dans Audiard (Jacques), cinéma, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , , | 10 commentaires

Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret : vengeance contrariée

Emmanuel Mouret adapte ici avec bonheur l’histoire de Madame de la Pommeraye, un des récits composant Jacques le Fataliste (1780). Le film est fidèle à Diderot dont il reprend in extenso plusieurs dialogues. On en connait la trame qui avait … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Mouret (Emmanuel) | Tagué , , , , , , , , , | 20 commentaires