Archives par mot-clef : cinéma suédois

Le Septième sceau d’Ingmar Bergman : visions de l’artiste

La Mort et un chevalier jouent aux échecs sur une plage de fin du monde. « Tu as les noirs » dit le chevalier. « C’est ma couleur », répond la Mort. Antonius Block (Max von Sydow), de retour des croisades, prétend jouer avec … Lire la suite

Publié dans Bergman (Ingmar), cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film | Tagué , , , , , , , , | 13 commentaires

La Source d’Ingmar Bergman : croire ou ne pas croire

Histoire d’un meurtre et d’une vengeance, La Source (1960) est un film où Ingmar Bergman interroge sa foi au moment où elle se désagrège. On y aperçoit trois types de religiosité qui sont irréconciliables. D’abord, celle de Töre (Max von … Lire la suite

Publié dans Bergman (Ingmar), cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film | Tagué , , , , , , , , | 17 commentaires

The Square de Ruben Östlund : pré carré de l’Art et cercle retors

L’art contemporain se prévaut d’un jus soli, d’un droit du sol selon lequel tout ce qui est abrité dans un musée serait de l’Art. Cette présomption apparemment irréfragable s’appuie le plus souvent sur un texte explicatif, un mode d’emploi, livré … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film, Ostlünd (Ruben) | Tagué , , , , , , | 16 commentaires

Le Caire Confidentiel (The Nile Hilton Incident) de Tarik Saleh : sens de la justice et sens de l’Histoire

Petit intermède estival pour évoquer Le Caire Confidentiel (2017) de Tarik Saleh. Le film se  déroule à l’aube des événements qui conduisirent à la révolution égyptienne de 2011 et au départ d’Hosni Moubarak. Saleh, cinéaste suédois d’origine égyptienne, y transpose … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film, Saleh (Tarik) | Tagué , , , , , , , | 14 commentaires

Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman : « pas seulement pour le plaisir »

Fanny et Alexandre (1982) est une extraordinaire plongée dans les souvenirs d’enfance d’Ingmar Bergman transfigurés par la magie du cinéma. « Pas seulement pour le plaisir », peut-on voir inscrit sur le petit théâtre de marionnettes d’Alexandre au début du film. Oh … Lire la suite

Publié dans Bergman (Ingmar), cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film | Tagué , , , , , | 10 commentaires