Archives par mot-clef : critique de film

Il Etait une fois la révolution de Sergio Leone : Juan et John

Le cinéma de Sergio Leone, c’est la rencontre du trivial et du lyrisme. Le trivial visse ses personnages à terre, les pieds dans poussière ; le lyrisme les élève en pensées vers un autre destin qui reste inaccessible (à part … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Leone (Sergio) | Tagué , , , , , , , , , | 10 commentaires

La Saveur des ramen d’Eric Khoo : étape culinaire à Singapour

Voici un film fait pour les amateurs de Ramen japonais, Bak kut teh singapouriens, Phö vietnamiens et autres soupes asiatiques aux chaudes saveurs qui sont ici cadrées en gros plans tout le long de la narration. Un film riche aussi … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma singapourien, critique de film, Khoo (Eric) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Master and Commander : de l’autre côté du monde de Peter Weir : de l’autre côté du blockbuster

1805 fut l’année de la victoire de Napoléon à Austerlitz, qui assura sa domination sur le continent européen pendant plusieurs années. Mais pendant qu’il triomphait sur terre, sa marine était impuissante à contester l’hégémonie anglaise sur mer : 1805 fut … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Weir (Peter) | Tagué , , , , , , , | 11 commentaires

Remorques de Jean Grémillon : dans les brumes du malheur

On retrouve dans Remorques (1941) ces personnages aspirant à une autre vie qui caractérisent le cinéma de Jean Grémillon. Dans Le Ciel est à vous (1944), le rêve se matérialise, et c’est ce qui en fait le plus beau film … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Grémillon (Jean) | Tagué , , , , , , , , | 10 commentaires

Le Septième sceau d’Ingmar Bergman : visions de l’artiste

La Mort et un chevalier jouent aux échecs sur une plage de fin du monde. « Tu as les noirs » dit le chevalier. « C’est ma couleur », répond la Mort. Antonius Block (Max von Sydow), de retour des croisades, prétend jouer avec … Lire la suite

Publié dans Bergman (Ingmar), cinéma, cinéma européen, cinéma suédois, critique de film | Tagué , , , , , , , , | 13 commentaires

Le Christ interdit de Curzio Malaparte : le sacrifice des innocents

On se surprend à regretter devant Le Christ Interdit (1951) que Curzio Malaparte n’ait pas conduit à son terme le projet de roman qui fut à l’origine du film. Car ce récit aurait dû être un livre portant sur l’après-guerre, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Littérature, Malaparte (Curzio) | Tagué , , , , , , | 14 commentaires

Les Frères Sisters de Jacques Audiard : quatre hommes dans un cadre incertain

Les Frères Sisters (2018) est un film où le déroulement du récit est constamment contrarié par l’instabilité de la mise en scène. C’est un western auquel le sens du grand espace fait défaut, un comble pour le genre. A tort … Lire la suite

Publié dans Audiard (Jacques), cinéma, cinéma américain, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , , , , , | 20 commentaires

Thunder Road de Jim Cummings : la norme et le regard

L’impression de gêne que l’on ressent parfois devant certaines scènes de Thunder Road (2018) de Jim Cummings peut se comprendre. La société nous a appris à détourner le regard devant un homme qui crie et pleure dans la rue, à … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Cummings (Jim) | Tagué , , , , , | 7 commentaires

Un Prophète de Jacques Audiard : esclave et maître

Un Prophète (2009) de Jacques Audiard conte l’histoire d’un esclave qui peu à peu devient maître. C’est un tour de force narratif qui tout en suivant les codes du polar illustre la dialectique chère à Hegel du maître et de … Lire la suite

Publié dans Audiard (Jacques), cinéma, Cinéma français, critique de film | Tagué , , , , , , , | 10 commentaires

Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret : vengeance contrariée

Emmanuel Mouret adapte ici avec bonheur l’histoire de Madame de la Pommeraye, un des récits composant Jacques le Fataliste (1780). Le film est fidèle à Diderot dont il reprend in extenso plusieurs dialogues. On en connait la trame qui avait … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Mouret (Emmanuel) | Tagué , , , , , , , , , | 18 commentaires