Archives par mot-clef : Decoin (Henri)

La Vérité sur Bébé Donge de Henri Decoin : « qu’est-ce qui a de l’importance ? »

Le monde des hommes, celui des usines, et le monde des femmes, à la maison, chacun à leur place, selon leurs anciennes attributions. Le lourd velours des costumes de Jean Gabin et les robes légères de Danielle Darrieux, qui se … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, Cinéma français, critique de film, Decoin (Henri), Littérature, livres, Simenon (Georges) | Tagué , , , , , , , , , , , | 6 commentaires

Les amoureux sont seuls au monde de Henri Decoin : c’était aujourd’hui

Le prologue est étonnant : Gérard Favier (Louis Jouvet) fête l’anniversaire de son hyménée avec Sylvia (Renée Devillers) en rejouant la scène de leur première rencontre dans une auberge attenante au bois. Musicien célébré, il accepte ensuite de remplacer les … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Decoin (Henri) | Tagué , , , , , , | 12 commentaires

Battement de coeur de Henri Decoin : Cendrillon à Paris

Battement de coeur de Henri Decoin est un joyau méconnu du cinéma français, une comédie de 1940 qui n’a rien à envier aux screwball comedies américaines de l’époque. Sorti en février 1940 pendant la « drôle de guerre », soit avant le … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Decoin (Henri) | Tagué , , , , , , | 15 commentaires

Retour à l’aube de Henri Decoin : Cendrillon à Budapest

Danielle Darrieux tourna six films sous la direction de Henri Decoin de 1935 à 1941. Retour à l’aube (1938) est l’un d’eux et présente plusieurs particularités assez étonnantes. Adapté d’une nouvelle de la romancière autrichienne Vicki Baum, le film se déroule … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Decoin (Henri) | Tagué , , , , , , | 9 commentaires

Les Inconnus dans la maison de Henri Decoin : quand Decoin et Clouzot adaptent Simenon ou une petite ville française sous l’occupation

Les Inconnus dans la maison (1942) d’Henri Decoin est un bon film mais une adaptation décevante du roman éponyme de Georges Simenon. Pourquoi décevante ? Parce qu’Henri-Georges Clouzot, dans son scénario, a choisi d’en faire le procès de la bourgeoisie … Lire la suite

Publié dans Adaptation, cinéma, Cinéma français, critique de film, Decoin (Henri), Littérature, livres, Simenon (Georges) | Tagué , , , , , | 11 commentaires