Archives par mot-clef : film

Brève méthodologie critique

En complément de mon inventaire des différentes approches de la critique cinématographique, j’énumère ci-dessous trois postulats pouvant servir de bref fondement méthodologique à une critique de cinéma. Bonne foi du réalisateur et du critique Le premier postulat, c’est que le réalisateur … Lire la suite

Publié dans cinéma, critique de film, Réflexions sur le cinéma | Tagué , , , | 16 commentaires

Le Corps et le fouet de Mario Bava : les couleurs du fantastique

Ici, une lueur verte ; là, un rouge ondoyant ; au fond du cadre, à gauche, une paroi violacée ; devant, un velours couleur or. Dans Le Corps et le fouet (1963) de Mario Bava, les images sont composites, semblent … Lire la suite

Publié dans Bava (Mario), cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film | Tagué , , , , , , , , | 5 commentaires

La Servante de Kim Ki-young : (ni) responsables, (ni) coupables

La Servante (1960- de Kim Ki-young, classique du cinéma sud-coréen, est l’histoire d’une famille. A rebours de Parasite de Bong Joon-ho auquel on l’a abusivement comparé, il ne s’agit ni d’une famille modeste, ni d’une famille riche de la haute … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film, Kim (Ki-young) | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Le Château du dragon de Joseph L. Mankiewicz : s’échapper du décor

C’est avec Le Château du dragon (Dragonwyck) (1946), que le scénariste Joseph L. Mankiewicz commença sa carrière de réalisateur et l’on peut d’ores et déjà y déceler sa façon de raconter l’itinéraire d’un personnage dans un monde hostile. Le récit … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Mankiewicz (Joseph) | Tagué , , , , , , , | 8 commentaires

Le Daim de Quentin Dupieux : saugrenu

Le Daim de Quentin Dupieux relève d’un cinéma que l’on pourrait qualifier au choix d’absurde ou de saugrenu. Cette histoire d’un homme obsédé par son blouson en daim et qui se fait cinéaste au gré du hasard pourrait, sur le … Lire la suite

Publié dans cinéma, Cinéma français, critique de film, Dupieux (Quentin) | Tagué , , , , , , , | 19 commentaires

L’Aventure de Mme Muir (The Ghost and Mrs. Muir) de Joseph L. Mankiewicz : murmure de la vie de Lucy Muir/Gene Tierney

L’Aventure de Mme Muir (1947) de Joseph L. Mankiewicz est l’un des plus beaux films du monde. Dans la scène d’ouverture, la caméra part de loin, traverse la rue encombrée en glissant sur la musique mélancolique de Bernard Herrmann, pour … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Mankiewicz (Joseph) | Tagué , , , , , , , , | 36 commentaires

Parasite de Bong Joon-ho : discours dans un souterrain

Parasite n’est pas le film le plus achevé de Bong Joon-ho, ni le plus à même de définir la singularité de son cinéma, mais il réussit ce même prodige de passer de la farce au drame qui caractérisait Memories of … Lire la suite

Publié dans Bong (Joon-Ho), cinéma, cinéma asiatique, cinéma coréen, critique de film | Tagué , , , , , , | 36 commentaires

Lame de fond de Vincente Minnelli : autre monde et formule chimique

Dans Lame de fond (Undercurrent) (1946), Vincente Minnelli aborde son thème favori, à savoir la primauté du rêve sur la réalité, à travers une intrigue que n’aurait pas renié Hitchcock. Les prémisses du film font d’ailleurs penser à Rebecca (1940) … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Minnelli (Vincente) | Tagué , , , , , , , , , | 6 commentaires

Les Vikings de Richard Fleischer : « Odin ! »

Dans Les Vikings (1958), Richard Fleischer organise la rencontre des grandes fresques hollywoodiennes des années 1950 et de l’âpreté du cinéma des années 1960. Les images de la cour du roi Aella, les scènes avec la sorcière Kitala, sont éclairées … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Fleischer (Richard) | Tagué , , , , , , , , , | 15 commentaires

Mafioso d’Alberto Lattuada : inéluctable

Considérer les choses comme « déjà arrivées ». C’est ainsi que Don Vincenzo, parrain sicilien, expose à Antonio Badalamenti (Alberto Sordi) les termes de la proposition qui lui est faite. Il s’agit de rendre « un petit service à la mama », qui rétribuera … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma européen, cinéma italien, critique de film, Lattuada (Alberto) | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires