Archives par mot-clef : Kim Novak

Embrasse moi, idiot de Billy Wilder : couvrez ce nombril…

Billy Wilder fut avec Lubitsch un des maitres au cinéma de ce que les anglo-saxons appellent l’innuendo, soit l’insinuation, le double-sens. Dans Embrasse-moi, idiot (1964), les doubles-sens à caractère sexuel abondent et prennent explicitement pour cible le Code Hays, ce … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Wilder (Billy) | Tagué , , , , , , , | 15 commentaires

On ne joue pas avec le crime de Phil Karlson : jeu d’artifices

« The biggest little city in the world » : c’est ce que proclame la banderole flottant dans la rue principale de Reno au Navada, prétendue petite soeur de Las Vegas. « The greatest small film in the world » : c’est ce que n’est pas … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Karlson (Phil) | Tagué , , , , , , , | 7 commentaires

Vertigo (Sueurs Froides) d’Alfred Hitchcock : le mythe de Pygmalion revisité

Dans la plupart de ses films, Alfred Hitchcock condense le temps grâce à son art du découpage. C’est cet art du découpage qui crée du suspense, qui rend plus intense un moment clef dans la narration. Que l’on songe, par exemple, … Lire la suite

Publié dans cinéma, cinéma américain, critique de film, Hitchcock (Alfred), Réflexions sur le cinéma | Tagué , , , , , , , , , | 30 commentaires