La Saveur des ramen d’Eric Khoo : étape culinaire à Singapour

ramen

Voici un film fait pour les amateurs de Ramen japonais, Bak kut teh singapouriens, Phö vietnamiens et autres soupes asiatiques aux chaudes saveurs qui sont ici cadrées en gros plans tout le long de la narration. Un film riche aussi en bons sentiments où il s’agit de réconcilier non seulement les cultures culinaires singapouriennes et japonaises, mais aussi et surtout une grand-mère singapourienne et sa fille outre-tombe coupable d’avoir épouser un japonais en lequel la première voit d’abord un représentant du Japon impérial qui occupa Singapour pendant la Seconde Guerre Mondiale au prix de sévices qu’elle ne peut oublier. Masato (Takumi Saitoh), le fils japonais métis qui quitte le Japon par piété filiale pour honorer la mémoire de ses parents morts, sera le vecteur de cette réconciliation, la cuisine en sera l’instrument.

Le film émeut par sa simplicité, par la modestie avec laquelle il aborde son histoire, et intéresse par son caractère pédagogique, le réalisateur singapourien Eric Khoo prenant soin de partager avec ses spectateurs conseils culinaires et mémoire historique. Pour cuisiner comme pour pardonner, il faut d’abord bien se souvenir. Certes, le récit ne dévie pas de son lit, les personnages ne sortent pas de leur rôle, et l’on peut prédire où tout cela nous mène car Khoo s’érige en guide, parfois même touristique, plutôt qu’en chercheur d’inconnu. Mais on se laisse prendre par la main, ou plutôt par les papilles, invitées à participater par l’imagination à cet aimable voyage dans l’Orient simplifié. Il y a ici un désir de paix qui dépasse le désir de fiction (la vocation des images est purement illustrative), mais ce désir n’est pas à négliger en ces temps où certains pays aiment à montrer leurs muscles et où les mariages interraciaux sont battus en brêche.

Strum

Cet article, publié dans cinéma, cinéma asiatique, cinéma singapourien, critique de film, Khoo (Eric), est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Saveur des ramen d’Eric Khoo : étape culinaire à Singapour

  1. dasola dit :

    Bonjour Strum, un film qui donne faim. J’ai été très touchée par l’histoire traitée avec simplicité. Bonne après-midi.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s